ma petite actualité

mais combien de temps

dure vraiment l'actualité

aujourd'hui est un nouveau jour de plus

Juste vous dire la joie qui est la mienne, de voir ce texte, LA VIE À L'USAGE, être publié par les Éditions Lanskine, et la belle rencontre que cela suppose avec Catherine Tourné, que je remercie du fond du coeur

et si vous avez envie d'entendre un extrait de ce texte, filmé par Antonio Catarino, c'est ci-dessous : 

https://www.youtube.com/watch?v=7Za8p-AUWic

 

et puis une chose encore, j'aimerais profiter de cette fenêtre ''actualité'' pour remercier ici Sabine Huynh, pour le très bel article qu'elle a écrit sur mon travail : 

https://diacritik.com/2016/07/18/manuel-daull-mots-mis-bout-a-bout-en-eaux-durassiennes/

page en construction

la Compagnie des Arbres / 6ème volet de l'Art d'Habiter / Rhinocéros Éditions / 2001

4 livres différents pour un même texte, travail de résonance réalisé en compagnie de Thierry Boucton, Nicolas Simonin, Frédéric Bauer, Christian Cantin & Claude Gretillat, publié par Rhinocéros.

 

http://www.lmda.net/itw/itwrhino.html

 

Extrait :

 

( ... )

 

depuis longtemps vous seriez là

 — je ne vous apprends rien en m'adressant à vous

 

 — vous seriez-là et vous saviez déjà

 

 — bien avant moi vous seriez venus ici

 

 — bien avant moi vous auriez entamé cette conversation de saison,

 

 parce que le site s’y prête

 

 — vous veniez ici peut-être avant même que les eaux ne le recouvrent

 

et transfigurent la forêt,

 

ce que je vous dis vous le saviez

vous connaissez depuis longtemps je pense cet endroit

 

 — celui-là et combien d'autres

 

 — celui-là comme tous les autres,

 

 le même endroit

 

 — le même lieu,

 

le même paysage aux cent visages, comme identiques vous connaissiez n'est-ce pas

 — que vous soyez venus ou pas,

 

ici-même ou ailleurs vous connaissiez

— le paysage vous est familier,

il l’est pour celui qui s’y pose mieux qu’un oiseaux sur la grève

 — que les galets ne gardent pas la trace de vos pas sur le sol, aussi vous le saviez 

 

 

ce sentiment d'un paysage ami où vous vous retrouvez entre amis

 

 — vous leur rendez visite

 

 — vous venez ici vous reposer, rechercher leur conversation, prendre de leurs nouvelles

 

— retrouver cette complicité du temps passé en leur compagnie

 — ce que vous partagez ensemble

 

a sûrement un nom qu'il n'est pas utile de faire apparaître ici

 — je crois savoir seulement

 

que vous ramassez quelques galets,

quelques morceaux de bois flotté pour toutes photographies de vos rencontres et du temps passé ensemble

 

( ... )