ma petite actualité

mais combien de temps

dure vraiment l'actualité

aujourd'hui est un nouveau jour de plus

Juste vous dire la joie qui est la mienne, de voir ce texte, LA VIE À L'USAGE, être publié par les Éditions Lanskine, et la belle rencontre que cela suppose avec Catherine Tourné, que je remercie du fond du coeur

et si vous avez envie d'entendre un extrait de ce texte, filmé par Antonio Catarino, c'est ci-dessous : 

https://www.youtube.com/watch?v=7Za8p-AUWic

 

et puis une chose encore, j'aimerais profiter de cette fenêtre ''actualité'' pour remercier ici Sabine Huynh, pour le très bel article qu'elle a écrit sur mon travail : 

https://diacritik.com/2016/07/18/manuel-daull-mots-mis-bout-a-bout-en-eaux-durassiennes/

No Made / Texte pour Véronique Gerbet / 1997

je suis à ce que je fais dit-elle.

 

l'apparition lente de l'homme - de la femme, pareille - mais plutôt de la femme - de sa part d'ombre à la lumière - la lente incarnation de sa présence au monde.

 

le trajet comme invitation au voyage qu'elle porte en elle - la petite construction en images colorées de son espace de vie - nomade - elle est nomade - la cartographie de ce territoire comme encore enrobé - partir à l'ouest - plus à l'ouest encore et l'apparent désir de se montrer tel quel(le) - la cartographie du corps, enfin - dessinée à main levée - une main se lève seulement.

 

un calendrier des saisons comme journal intime - installé ici et nulle part mais plutôt ici, nomade - un calendrier de la vie - de sa présence au monde - de ses reflets, volés au temps - jusqu'au territoire à ses pieds sur le sol.

 

nous invite à la suivre - à marcher dans ses pas - nous tend la main - celle qui reste libre - et comme on a envie de la prendre - à la suivre à la trace de l'ombre à la lumière - de son reflet à la révélation du corps par bribes - à l'incarnation, même.

 

le beau trajet de la légèreté de la chair quand elle est légère et rare, forcément - et ces cabanes que l'on monte en hâte sur le bord de la route - à l'ouest - plus à l'ouest encore le beau western - trajet de son regard, du notre pareil 

 

je suis à ce que je fais dit-elle.